Actualités

image
29.03.21

DEMAIN LA “PANDÉCONOMIE”

Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre,

Ce nouveau confinement va, d’après les spécialistes, nous coûter 1,2 milliard d’euros, somme qui viendra s’ajouter au montant déjà conséquent des dépenses du « quoi qu’il en coûte » ! 

Tous, nous espérons voir la lumière au bout du tunnel, mais voilà que l’on nous prépare à l’idée que nous devrons payer cette facture. Jupiter nous promet la lumière, mais nous n’aurons pas besoin de lunettes de soleil, la lumière sera fortement tamisée après la COVID et les fins de mois difficiles.

Sérieusement, ce Gouvernement pense-t-il que nous allons accepter sans broncher la facture de son inconséquence dans la gestion de la pandémie.

– Oserez-vous refaire le coup des 5 euros sur l’APL des étudiants ?

– Oserez- vous toucher aux retraites ?

– Oserez-vous augmenter les prélèvements qui déjà vident nos poches ?

– Oserez-vous créer de nouveaux impôts, ou de nouvelles taxes ?

Participer au redressement de la France, le département du Pas-de-Calais l’a déjà fait dans le passé, aujourd’hui nous pouvons en mesurer le retour en particulier sur le plan de la santé…

Demain nous ne voulons pas payer, nous voulons recevoir : pour permettre à notre département de relever la tête, d’être en capacité d’affronter les grands défis qui l’attendent et surtout de développer un véritable plan Marshall de la santé.

Monsieur le Premier Ministre, vous n’avez toujours pas répondu à ma question : combien pour le Pas-de-Calais parmi vos 19 milliards d’euros ?

Les habitants du Pas-de-Calais ne sont pas des sous-français, ils ont droit comme les autres à des soins de qualité dans des établissements à la pointe du progrès ! Nos soignants, qui font un travail formidable, sont aussi en droit d’espérer travailler à l’avenir dans des conditions dignes : il est temps de traduire par des actes les applaudissements de 20h.

Alors oui, il faudra payer l’énorme facture, mais l’argent monsieur le Président, il faudra aller le chercher dans la poche de vos amis les gros actionnaires, qui d’ailleurs, grâce à la crise de la COVID 19, en gagnent beaucoup.

Monsieur le Président, cette sortie de crise que nous espérons tous est votre dernière chance de convaincre les français que vous êtes bien l’homme de la situation et que votre Gouvernement, qui encore une fois s’est ridiculisé en fermant les coiffeurs jeudi soir pour les rouvrir vendredi matin, n’est pas le remake de la « 7ème compagnie ».

Monsieur le Président et Monsieur le Premier Ministre, les Français n’en peuvent plus : au moins, garantissez-leur que la sortie de la crise COVID ne sera pas une période encore plus douloureuse pendant laquelle, après avoir siphonné leur santé, puis leur moral, on viendra leur siphonner les poches…

Pierre SENECHAL, Maire de Givenchy en Gohelle et Membre du Bureau National du Mouvement des Citoyens

Pierre SENECHAL

Adhésion

Téléchargez le bulletin

d'adhésion au format PDF

Newsletter

Toute l'actu du MDC dans votre boîte aux lettres