Actualités

image
12.03.21

LA MULTIPLICATION DES PHOBIES

Depuis quelques années, on voit se multiplier les dénonciations de phobies dans le débat public ou dans les « réseaux sociaux ». Ce n’est pas nouveau : on a connu entre autres l’anglophobie, la germanophobie, heureusement marginales désormais.

Le premier cas, dans « l’ère moderne », semble être Pierre-André TAGUIEFF qui a dénoncé la « nouvelle judéophobie ». Selon lui, il y aurait là un nouveau visage de l’antisémitisme traditionnel.

Depuis, les phobies croissent et se multiplient. En vrac et sans prétendre à l’exhaustivité : glottophobie, négrophobie, islamophobie, lesbophobie, christianophobie, grossophobie et même putophobie…

Le problème, avec le recours à ce suffixe de phobie, me semble résider dans sa redoutable ambiguïté : la phobie peut signifier la haine ou la crainte de ce que l’on désigne (arachnophobie, xénophobie, …). Et surtout : la phobie est une maladie (claustrophobie, agoraphobie, autochéirothanatophobie…) ainsi transposée abusivement du médical au social et au politique.

Nous y voilà ! Dénoncer un «…phobe » c’est le considérer non seulement comme quelqu’un qui n’aime pas, ou qui craint telle ou telle communauté (éventuellement : autoproclamée) mais c’est aussi et surtout le stigmatiser comme malade. Sur ces bases, un dialogue rationnel est inconcevable : les seules évolutions acceptables chez le « …phobe » sont d’avouer ses fautes (voire celles de ses arrière-grands-parents), de se repentir, et/ou de se soigner !

Loin de moi l’idée de nier l’existence des inégalités et des discriminations. Mais il y a de nombreux mots qui décrivent assez clairement les phénomènes qu’ils nomment : misogynie, racisme, anti-ceci ou cela… Certes, aucun n’est vierge de tout malentendu ou exploitation insidieuse. Par exemple quand on parle absurdement de racisme anti-français, comme si la France était une race ! Mais, dans l’ensemble, ils disent assez bien ce qu’ils veulent dire. Et, avec les idéaux d’égalité, de liberté et de fraternité, ils fournissent des armes intellectuelles et politiques suffisantes pour combattre ces travers et ces fléaux.

Alain GELY, membre du Mouvement des Citoyens

Adhésion

Téléchargez le bulletin

d'adhésion au format PDF

Newsletter

Toute l'actu du MDC dans votre boîte aux lettres