Actualités

image
03.12.21

Contribution pour améliorer le fonctionnement du MDC

Ma première proposition consiste en la composition de commissions au sein de notre mouvement. Ces dernières auront en charge la réalisation de travaux afin de fournir au mouvement, mais aussi à nos candidats, que se soient à des élections locales ou nationales, un bagage et un argumentaire solide.
Prenant pour exemple la partition des commissions parlementaires, les commissions pourraient être divisées comme suit :

  • Commission de la Justice et de l’Intérieur ;
  • Commission des Affaires économiques ;
  • Commission de la Défense et des Affaires étrangères ;
  • Commission des Affaires sociales ;
  • Commission de la Culture, de l’Instruction nationale et de la Communication ;
  • Commission des Finances ;
  • Commission de l’Aménagement du territoire et du Développement durable.
    Proposition de constitution de ces commissions :
  • Les élus nationaux, répartis au sein des mêmes commissions que leur appartenance parlementaire ;
  • Les élus locaux, répartis au sein des mêmes commissions que leur appartenance locale ;
  • Un nombre déterminé de membres du Mouvement des Citoyens par commission, sur candidature.

    Ces commissions seraient renouvelées tous les deux ans.

Ma seconde proposition consiste en la composition d’un Comité jeune au sein de notre mouvement. L’essentiel des grands partis politiques disposent d’un tel comité. C’est ainsi que l’on retrouve Les Jeunes Républicains, ou Les Jeunes socialistes. Ces instances sont de très bons outils auprès des plus jeunes – dès le lycée – et durant les premières années universitaires. Ils permettent le recrutement d’un public nouveau, notamment à partir de 16 ans, et facilite pour un jeune de sauter le pas d’un engagement militant qui ne serait pas forcément suscité par l’adhésion à un parti national dépourvu d’une telle entité. En outre, un comité jeune permet l’intéressement du parti à des problématiques nouvelles et ouvre le champ de réflexion. Il paraît nécessaire de compléter notre mouvement d’un tel dispositif. Ce comité pourrait prendre pour dénomination Les Jeunes Citoyens. Dans chaque département, un comité jeune se constitue autour d’un président, d’un ou plusieurs vice-présidents et d’un secrétaire, sur le modèle de la composition du comité national.

Ma troisième proposition s’intéresse à la publicité de notre mouvement, aussi bien interne qu’externe. Nous pouvons en effet renforcer notre présence sur l’espace numérique. D’abord, assurer une présence sur l’ensemble des réseaux sociaux, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Ensuite, assurer la diffusion du matériel de propagande à l’ensemble des comités, y compris au format numérique. Je pense par exemple aux affiches thématiques du mouvement, exposées durant le Congrès. Enfin, aux fins de partager notre actualité sur l’ensemble du territoire national, il me semble opportun de rappeler à l’ensemble des comités qu’ils doivent transmettre au Bureau national leur actualité pour mise en ligne. Il nous faut insister sur ce point de sorte que notre parti revête véritablement une dimension nationale. Malheureusement, les comités n’ont pas pris cette habitude. Ainsi, seule l’actualité du Pas-de-Calais est reprise sur site. Il faut assurer un relai global de notre actualité, aussi bien locale que nationale, aussi bien sur site que sur journal et sur les réseaux sociaux.

Matteo POTTIER BIANCHI

Adhésion

Téléchargez le bulletin

d'adhésion au format PDF

Newsletter

Toute l'actu du MDC dans votre boîte aux lettres