235, Route de Béthune 62300 LENS

Madame, Monsieur,

Le 30 août 1992 Jean-Pierre Chevènement fondait le mouvement des citoyens qui deviendra un parti politique de plein exercice en avril 1993. Ce parcours qui mène du CERES* au parti socialiste et au congrès d’EPINAY, a permis à la Gauche Républicaine et Sociale de faire respecter et progresser notre pays dans le monde entier.

Le refus de MAASTRICHT, l’opposition à l’europe libérale, aux guerres du Moyen Orient, la volonté d’une EUROPE indépendante a conduit à bien des combats et à bien des déceptions. Il n’empêche ; Jean-Pierre CHEVÈNEMENT avait raison et nous n’avons jamais varié quant aux options fondamentales qui inspiraient sa réflexion.Le refus de MAASTRICHT, l’opposition à l’europe libérale, aux guerres du Moyen Orient, la volonté d’une EUROPE indépendante a conduit à bien des combats et à bien des déceptions. Il n’empêche ; Jean-Pierre CHEVÈNEMENT avait raison et nous n’avons jamais varié quant aux options fondamentales qui inspiraient sa réflexion.
Aujourd’hui, avec un P.S. affaibli et divisé, des alliés à gauche qui oscillent entre des positions extrêmes et des positions accommodantes vis-à-vis des MACRON/PHILIPPE, il nous semble utile de rappeler nos bons vieux principes : la République d’abord ; la liberté, l’égalité, la fraternité en exergue, une politique monétaire, fiscale, juste et responsable sont le socle de notre engagement.
Alors, à l’unanimité des 223 délégués présents à notre Assemblée Générale Extraordinaire, le 12 novembre dernier nous avons adopté de nouveaux statuts à vocation nationale permettant de faire renaître, sans se fondre, nos espérances et nos combats pour un avenir meilleur. C’est à cela que nous voulons vous inviter ; à ce combat sans cesse renouvelé, parfois avec un sentiment d’inutilité voire de désespérance mais en sachant que cet appel s’adresse à tous, sans exclusive, avec la volonté de contribuer à redonner l’espoir aux «exclus, aux sans dents» à tous ces jeunes ou anciens qui se désespèrent de voir la France et L’EUROPE s’enfoncer dans la crise et offrir le pouvoir aux populistes et aux ultra-libéraux. Alors oui, nous faisons appel à votre soutien, à votre indignation, à votre révolte pour construire ensemble un meilleur avenir pour la France.

Très sincèrement,

Jean-Marie ALEXANDRE

1er Secrétaire du MDC

*Le Centre d'études, de recherches et d'éducation socialiste ou CERES